Mot du Chef conseiller Pierre Jennis

Qey Qey, Bonjour chers membres malécites,

C’est avec grand plaisir que je vous fais un rapport des progrès que nous avons accomplis depuis notre élection de juin 2016.  Notre Grand chef, M. Jacques Tremblay avait remis des mandats à chacun des chefs conseillers suite aux élections, avec des directives et buts à atteindre.  Pour ma part, je suis responsable des pêches commerciales et du développement économique, mais également de contribuer à séparer le politique de l’administratif et éliminer tout conflit d’intérêt.  Voici donc un court résumé de ce que nous avons accompli en quelques mois.

Mon premier défi était de reprendre en main les dossiers de mes deux départements; je me suis donc mis à la tâche.  Dans le domaine des pêches, j’ai dû reprendre tous les dossiers sans avoir les documents de référence pertinents car nous ne les avons eus que dernièrement.  Je peux vous confirmer que grâce à des négociations ardues avec nos acheteurs et un réchauffement des relations avec le ministère Pêches et Océans (MPO) Canada, nos revenus autonomes dans le secteur des pêches ont augmenté de façon substantielle.  Rétablir un contact et un climat d’entente avec MPO était d’une grande importance vu leur rôle dans l’émission de nos quotas et des subventions qui nous sont attribuées;  nous pouvons donc dorénavant regarder avec optimisme vers le futur pour un avenir prospère.

Logo Pêcheries MalécitesCertaines ententes ont été renégociées afin d’augmenter nos revenus; par exemple, pour la pêche au turbot: nous avons augmenté nos revenus de manière très significative en augmentant notre part de 25 %, ce qui a entraîné des profits supplémentaires.  Nous avons réactivé la pêche au concombre de mer suite à une pause d’un an, avec, en passant, des membres Malécites comme sous-traitants et équipage, et en collaboration avec une entreprise québécoise comme acheteur de notre ressource.  Les revenus de cette pêche exploratoire sont prometteurs, et ce, malgré que nous n’avons pu pêcher notre quota au complet vu les conditions climatiques difficiles, mais un changement de calendrier d’opération pour l’an prochain devrait améliorer les choses.  La construction de notre nouveau navire de pêche multifonction a subi des retards considérables; il devrait nous être livré vers la fin décembre et devrait donc pouvoir opérer lors de la prochaine saison.  Nous surveillons étroitement les échéanciers avec le constructeur qui fait preuve de bonne coopération.

Nous aurons donc un nouveau navire l’an prochain et, par le fait même, des emplois disponibles pour des membres.  Il y a un formulaire que je vous demanderai de remplir si vous êtes intéressé à œuvrer dans le domaine des pêches.  Ce sont des emplois de tous genres, non seulement comme pêcheur mais aussi dans des usines de transformation ou poissonneries.  Ces emplois sont très bien rémunérés; nous sommes d’ailleurs en train de revoir les échelles salariales dans le domaine des pêches afin d’améliorer l’équité et corriger certaines situations qui causent préjudice.  Nous sommes présentement en processus d’embauche d’un coordonnateur des pêches; nous avons reçu des candidatures et sommes à les évaluer afin de combler ce poste le plus rapidement possible.  Nous avons par ailleurs mis sous contrat une coordonnatrice en développement économique et communautaire le 18 novembre, et celle-ci commence sous peu afin de contribuer à notre développement économique

collectif via TOKU – notre société de gestion.  Une de ses premières priorités sera de proposer la façon de poursuivre le projet de station-service sur la réserve de Whithworth, dossier initié dernièrement.  Ces deux récentes embauches respectent l’orientation du nouveau Conseil de séparer le politique de l’administratif afin d’éviter des conflits d’intérêt.

J’aimerais adresser quelques mots à nos membres anglophones: I once again ask for your trust and tell you that I can be your voice on the council if you wish to.  Please contact me if you have any questions or grievances, and it will be my duty and pleasure to help you in any way I can.  I am at the office almost everyday and am available by phone all the time: please do not hesitate to call me even if only to get news about what is going on at the office.

Finalement, résidant maintenant à Rivière-du-Loup, je suis aux bureaux administratifs de manière presque constante; n’hésitez pas à m’appeler si vous avez des questions ou des projets: il me fera plaisir de vous répondre ou de vous supporter dans vos projets. Bien à vous.

Pierre Jenniss
Chef conseiller