La maison Denis-Launière

73-indian-village-cacouna-p-q-canada-belle-fraserville-p-q

Située sur l’actuelle réserve de la communauté malécite de Cacouna, la plus petite au Canada, la maison Denis-Launière est le dernier vestige de la présence malécite au Bas-Saint-Laurent. Construite dans les années 1890, Jean Athanase, dernier Chef de Viger, y habita avant qu’elle ne soit léguée à Édouard Denis qui succéda au poste de Chef des Malécites jusqu’en 1918. Ensuite, Joseph Launière, chef succédant à Édouard Denis, y demeura jusqu’à sa mort en 1972. Il y a élevé ses quatre enfants et il fut le dernier Malécite à habiter sur la réserve de Cacouna. La maison Denis-Launière revêt donc un aspect symbolique pour les Malécites. Elle a été un lieu d’accueil et de rassemblement, Joseph Launière étant très accueillant et toujours ouvert à de nouvelles rencontres.  La maison Denis-Launière rappelle également la présence malécite sur le territoire du Bas-St-Laurent lorsque, tout au long du 19e et 20e siècle, la pointe de Cacouna était occupée par les Malécites. Comme elle a été la seule maison à traverser l’épreuve du temps sur le territoire de la communauté, la maison Denis-Launière symbolise la Nation malécite qui ne veut pas s’éteindre et qui, malgré les épreuves, est toujours debout. Cette maison de bois représente pour nous le rocher sur lequel viennent se fracasser vents et marées. La maison est  devenue le centre d’interprétation des Malécites en 2000. Durant la période estivale, on peut aussi s’y procurer de l’artisanat autochtone dans l’ancienne remise annexée à la maison.

maison-denis-launiere

Maison Denis-Launière
215, rue de la Grève
Cacouna (Québec)  G0L 1G0
Tél. : 418 860-2393
Tél. sans frais : 1 888 399-2393